Peyragude
 
 
 
 
 

L'actualité sur le blog de ND de Peyragude

Histoire

La dévotion à Marie remonte aux premiers âges de l'Eglise ce qui amènera le concile d'Ephèse en 431 à la proclamer officiellement « Mère de Dieu », nom que lui donnait déjà le peuple chrétien.

De nombreux lieux de culte lui sont progressivement consacrés même si certaines coutumes païennes les ont parfois précédés.

Ici à Peyragude c'est dès l'an 1000 qu'une famille de chevaliers construit sur la partie occidentale de la crête rocheuse une chapelle domaniale dédiée à Notre Dame de l'Assomption : C'est la plus ancienne du pays connue sous ce vocable.


Les accidents de l'histoire vont en marquer la vie

  • Durant la guerre des albigeois Simon de Montfort détruit Penne (1212)
  • 150 ans plus tard, en pleine guerre de cent ans, Grégoire XI, pape limousin, résidant en Avignon, demande à l'évêque d'Agen de reconstruire le sanctuaire autrefois si fréquenté.
  • 200 ans plus tard encore les guerres de religion ruinent à nouveau la chapelle. C'est pendant cette période que se situe le récit populaire de Peyragude : une enfant tourmentée par la faim garde quelques moutons dans les ruines du château.
    La Vierge lui apparaît, lui demande une part de son pain, multiplie les pains dans le pétrin et laisse en souvenir dans les rochers où Notre Dame veut fonder sa demeure, la petite statue qui nous reste.
  • En 1653 les échevins de Penne font le vœu de rebâtir la chapelle si la peste les épargne. Cette prière fut exaucée et dès lors les pèlerinages prirent une ampleur considérable.
  • Pendant la révolution la chapelle est de nouveau détruite mais la petite statue est soustraite au pillage.
  • Cinquante ans plus tard un petit sanctuaire est reconstruit.
  • En 1897 l'Archevêque de Bordeaux vient poser la première pierre de l'actuel sanctuaire mais les travaux sont souvent interrompus faute d'argent. Ce n'est que le 11 septembre 1949 que Mgr Rodié consacrera la basilique sous le titre de « Cœur immaculé de Marie refuge des pécheurs ».
  • Mgr Hubert Herbreteau dès son arrivée à Agen veut en faire un sanctuaire diocésain : lieu de pèlerinage collectif ou individuel où les 47 vitraux retraçant la vie de Marie ou les peintures des coupoles des litanies de la Vierge aident notre méditation et notre prière pour la paix.

« Reine du monde, obtenez-nous la paix et la sérénité de l’âme » proclame l’invocation autour de la coupole

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter la maison Marie-Joseph Cassant : tél : 05 53 41 20 02
E-mail
 

 
Notre Dame de Peyragude compte sur vous pour que son sanctuaire resplendisse de toute sa beauté et vous remercie par avance.
(Suite...)
 
En cette année du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde le Sanctuaire est ouvert tous les jours de 9 h à 20 h
(Suite...)
 
Message du recteur du sanctuaire, Jean-Pierre Ortholan.
(Suite...)
 
Nous faisons appel à vous, si vous possédez des documents, des photos en particulier, concernant le sanctuaire, sa construction, les pèlerinages, les célébrations… qui pourraient nous aider à étoffer l'exposition de l’été 2013.
(Suite...)
 
Dans ce sanctuaire dédié à la Vierge Marie, Jacques Leuzy a choisi d’illustrer les scènes évangéliques de la vie de Marie et Jésus.
(Suite...)
 
Comme chaque année, le sanctuaire Notre Dame de Peyragude va accueillir pèlerinages, retraites et rassemblements.
(Suite...)
 
Pour assurer la restauration du Sanctuaire Notre-Dame de Peyragude, haut-lieu marial de l'Église de notre diocèse, nous avons besoin de votre aide.
(Suite...)