L'Ascension
 
 
L'Ascension célèbre l'entrée du Christ dans la gloire de Dieu, c'est-à-dire la fin de Sa présence visible sur terre et Son entrée dans le royaume de Dieu.
 
 
 

L'Ascension célèbre l'entrée du Christ dans la gloire de Dieu, c'est-à-dire la fin de Sa présence visible sur terre et Son entrée dans le royaume de Dieu.

Ce quarantième jour après Pâques, le Christ apparaît une dernière fois à ses apôtres. Il renouvelle sa promesse : « Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. Après ces paroles, ils le virent s'élever et disparaître à leurs yeux dans une nuée » (Actes des Apôtres 1,8-9).

Ainsi s'achève le temps des rencontres du Ressuscité avec ses disciples. Cependant, selon sa promesse, il sera toujours avec eux, mais d'une présence intérieure : ils ne le verront plus de leurs yeux.

Le Christ ne cesse pas d'inviter les hommes à Le suivre : dans la foi, ils doivent apprendre à lire les signes de Sa présence et de Son action, en particulier dans la célébration de l'Eucharistie.

La fête de l'Ascension, l'une des plus importantes du calendrier, complète celle de Pâques et prélude à la Pentecôte, célébrée dix jours plus tard.

Le jour de l'Ascension, la couleur des vêtements liturgiques (que porte le prêtre) est le blanc, couleur de la fête, de la lumière et de la joie.

L'Ascension est moins un départ qui créerait une absence et un vide qu'une situation nouvelle : Jésus est invisible mais il n'est pas absent. Il est toujours présent, au contraire, mais d'une autre manière, présent là où deux ou trois sont réunis en son Nom, présent dans le pain et le vin de l'eucharistie, présent dans l'affamé nourri ou le malade visité, présent dans la liturgie communautaire comme dans la prière faite dans le secret de nos chambres.

L'Ascension n'est donc pas un départ si ce n'est au sens de « début ».

A partir de ce triple évènement (Résurrection Ascension Pentecôte) qui n'en fait qu'un, même si nous les fêtons séparément pour nous donner plus de joie et pour nous permettre d'admirer ce mystère sous plusieurs aspects, nous vivons les temps nouveaux.

Cette fête de l'ascension nous rejoint tous au cœur, quelle que soit notre situation. Elle définit comme le point stratégique de toute vie chrétienne, qui est tendue entre le désir du ciel et le service des hommes.

Comme les Apôtres, nous avons le visage tourné vers le ciel pour essayer de rejoindre le Christ caché dans la gloire de son père. Mais en même temps, nous entendons l'appel pressant de Jésus : « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous, pour toujours, jusqu'à la fin du monde ».

 
Page suivante : La Pentecôte